Alerte E-mail
Facebook
Google +
Twitter

Nos conseils pour concrétiser votre projet d’achat

Publié le 03 février 2021

Que ce soit votre premier achat ou que vous soyez déjà propriétaire, l’acquisition d’un bien immobilier n’est jamais une mince affaire et comporte toujours une part de risque. Afin que cette expérience se déroule sous les meilleurs auspices, suivez les conseils de nos experts et réalisez votre investissement dans la pierre en toute sérénité.

 

Première étape : la recherche d’un bien immobilier

Vous enchaînez les visites à la recherche de la perle rare ? Appartement, maison à la campagne ou loft sous les toits, gagnez un temps précieux en étudiant en amont les annonces immobilières qui retiennent votre attention. Des travaux sont-ils à prévoir ? Quel est le diagnostic thermique du logement ? Quel est le montant des charges ? Des travaux ont-ils été votés par la copropriété ? Autant de questionnements qui vous permettent d’établir un premier profil du bien, de son état et du montant des frais annexes.

 

Une fois que vous avez repéré un bien qui rassemble tous vos critères, préparez quelques questions à poser lors de sa visite :

 

  • Qu’en était-il de la circulation ?
  • Les fenêtres sont-elles équipées d’un double vitrage ?
  • Le voisinage est-il bruyant ?
  • L’installation électrique et la VMC sont-elles aux normes ?
  • Quel est l’état des parties communes ?

 

Enfin, pendant la visite, prenez le temps d’étudier chaque pièce dans les moindres détails (le revêtement du sol, les plaintes, les prises électriques, les radiateurs, les fenêtres, les éventuels placards, etc.), et renseignez-vous sur l’orientation du bien et sa proximité avec le centre de la ville le cas échéant. Évidemment, il est parfois difficile de trouver un bien qui réunisse tous les critères (orientation plein sud, prestations d’exception, immeuble avec ascenseur ou maison en partait état et prix accessible) et il vous faudra certainement faire des concessions. Posez-vous alors la bonne question : préférez-vous être plus proche du centre-ville ou souhaitez-vous un logement plus grand ? Souhaitez-vous un coin de verdure dans un logement qui nécessite de nombreux travaux ou un appartement neuf exposé plein sud ?

Plus vous aurez affiné vos envies et vos besoins, plus vite vous parviendrez à mettre la main sur un bien correspondant à vos attentes, voire à trouver votre logement idéal, le fameux « coup de cœur » !

 

Deuxième étape : la recherche d’un prêt immobilier

Vous avez enfin trouvé le logement de vos rêves ? Maintenant, il va falloir vous assurer que vous pouvez l’acheter. Comment ? En trouvant un financement qui corresponde au montant du bien. Notre conseil pour gagner du temps et éviter les déconvenues : prenez rendez-vous avec votre banque en amont afin de boucler votre capacité d’emprunt et de visiter des biens qui correspondent à vos moyens.

Si vous êtes primo accédant, sachez que vous pouvez bénéficier d’aides financières et d’avantages fiscaux. Prenons par exemple le prêt à taux zéro : ce dispositif mis en place par des établissements en accord avec l’état vous permet d’obtenir un prêt sans aucun intérêt. Attention cependant, il faut qu’il s’agisse de votre première résidence principale, que vous soyez solvable et que vos conditions de ressources ne dépassent pas un certain seuil. Toujours selon vos revenus, il existe également le prêt d’accession sociale qui favorise l’accès à la propriété, le prêt conventionné et des prêts complémentaires comme le prêt « action logement » et le prêt des collectivités territoriales).

Dans tous les cas, vous pouvez faire un petit calcul simple pour évaluer votre pouvoir d’achat immobilier selon la fameuse règle des 33 % : ce taux d’endettement définit la capacité maximale de remboursement d’un emprunteur. On le fixe généralement à un tiers des revenus mensuels, soit 33 %. Il faut donc que vous preniez en compte vos revenus, la durée de votre choix (15, 20 ou 25 ans) et votre apport éventuel pour faire votre calcul.

 

Troisième étape : Faut-il passer par un courtier immobilier ?

Environ un tiers des emprunteurs passerait par un courtier immobilier pour contracter leur crédit. Le but du courtier immobilier est de dénicher pour vous l’offre la plus adaptée à votre profil soit le crédit le moins cher. Résultat, vous gagnez du temps et vous bénéficiez de l’expertise d’un professionnel. Mais attention, le courtier immobilier demande des honoraires qui peuvent aller de 1 à 2 % du montant emprunté en fonction de la complexité de votre dossier. Il touche également une commission via la banque auprès de laquelle vous allez souscrire un prêt.

 

Quatrième étape : l’attente entre la signature du compromis et la remise des clés

Vous avez trouvé le logement parfait et votre banque accepte de financer votre projet ? Il va falloir faire preuve d’un peu de patience avant de pouvoir poser vos valises dans votre nouvelle maison. En effet, on compte entre 2 à 3 mois entre la signature du compromis de vente et la signature de l’acte définitif avec remise des clés. Pourquoi un tel délai ? Il faut tenir compte des durées légales entre le jour où votre banque fait une offre de prêt et le jour où vous êtes en droit d’accepter cette offre. Sans compter qu’il y a également des délais administratifs et des délais du côté du notaire. Seuls les acquéreurs achetant comptant peuvent accélérer la cadence à condition qu’il n’y est aucun droit de préemption.

 

 

Vous cherchez un bien immobilier, découvrez-nos dernières annonces ici ! Nous nous ferons un plaisir de vous accompagner pour concrétiser votre projet d’achat.